Chant du Gros - Edito

Edito

Chers soutiens indéfectibles du Chant du Gros

Mon ami Donald, avec qui je partageais l’autre jour trois ou quatre douzaines de t-bone steaks big size à la Maison-Blanche, m’entreprit au sujet du chantier qui se dessine sur le site du Chant du.

Donald, lui dis-je, c’est là l’entame d’un projet comme tu les aimes, c’est à dire pharaonique, totalement démesuré, d’un goût très sûr et… néanmoins rentable.

Tu piques ma curiosité, fit l’excellent leader d’un peuple éclairé.

Tiens-toi bien: SwissMetro se fera bien, mais il reliera seulement le site du Chant du Gros à celui de Rock Oz’Arènes -c’est pour 2027- et se prolongera ensuite à l’horizon 2037 jusqu’à la plaine de l’Asse et son Paléo Festival. Ainsi, les artistes que nous partagerons se déplaceront-ils d’un festival à l’autre avec un confort sans précédent. Pas mal, hein?

Alors là, Georges, t’es vraiment trop délire!

Voilà, chers amis. Maintenant, Donald sait. Et vous aussi. Vive le Chant du Gros! Vive moi!

Votre ami pour la vie,
Georges Calgon